Accueil » John Cowper et Llewelyn Powys » Les passants des grandes villes

Les passants des grandes villes

Evening-on-Karl-Johan-Street-1892-

En ces mois noirs de l’hiver, croiser le regard des passants dans les rues de grandes villes peut susciter des pensées sur le sens de la vie… Tant d’apathie, tant de stress…

John Cowper Powys s’interrogeait déjà en 1930, autre période de crise, sur la signification de l’expression de ces regards.

A lire sur la page des Powys.

Illustration : Munch, « Soirée sur l’avenue Karl Johan » (1892)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s