Accueil » Miscellanées » Dès la jeunesse, avoir la force de l’âge mûr. Dans la vieillesse garder l’élan de la jeunesse.

Dès la jeunesse, avoir la force de l’âge mûr. Dans la vieillesse garder l’élan de la jeunesse.

Qu’apporte la vieillesse dans la vie d’un homme ou d’une femme ? La jeunesse vaut-elle mieux que tout le reste ? Telles sont les questions existentielles posées par la germaniste Geneviève Bianquis à propos des Monologues de Schleiermacher. Une méditation en résonance avec le livre de Pierrick Hamelin, C’était donc ça vieillir ? (Les Perséides, 2018).

Lire dans la rubrique Miscellanées.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s